Une mobilisation historique forge l’union sacrée des  usagers de la route dans le feu des manifestations qui se sont déroulées partout en France

A l’appel de la FFMC et de nombreuses associations d’usagers de la route rassemblées au sein de l’Union des Usagers de la Route  des dizaines de milliers de manifestants ont défilé dans plus de 80 villes en France ce samedi 18 juin 2011.

 

Le temps maussade n’aura donc pas eu raison de la détermination des manifestants venus protester  contre les mesures édictées par le CISR le 11 mai dernier au premier rang desquels la disparition des panneaux avertissant de la présence d’un radar, des sanctions aggravées en cas d’excès de vitesse et, pour les motards, l’obligation du port d’équipements rétro réfléchissants suplémentaires, des plaques d’immatriculation plus grandes et l’obligation de suivre une formation supplémentaire en cas d’interruption de 5 ans ou plus de l’assurance de la moto.

 

Pour France Wolf, coordinatrice nationale de la FFMC « Ces nouvelles décisions coercitives sont à coté de la plaque, elles ne sont absolument pas à la hauteur de l’enjeu que représente la sécurité routière, et constituent un véritable harcèlement moral et financier des usagers de la route, alors même que  le nombre de morts sur les routes n’a pourtant historiquement jamais été aussi bas ».

La FFMC invite le gouvernement à revoir sa politique de sécurité routière et à prendre en compte des causes réelles de l’insécurité routière. « De notre coté, nous allons poursuivre notre collaboration avec les autres associations d’usagers de la route pour proposer ensemble des voies d’amélioration réellement pérennes de la sécurité routière ,  confie Fréderic Jeorge, membre du bureau national de la FFMC : la sécurité routière doit se faire avec les usagers de la route et non contre eux ».

contact presse :

France Wolf 06 63 43 43 32

Frédéric Jeorge 06 11 03 13 98