Les points noirs a l’honneur

communique de presse du 25 juillet 2007
(le 25 juillet 2007)
 

Monsieur Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, déclare sur France Info vouloir faire la chasse aux points noirs sur les routes !

La FFMC entend bien évidemment soutenir cette démarche et faire suite à cette déclaration afin qu’elle ne reste pas juste un effet d’annonce. Néanmoins, elle tient à préciser que cela fait plus de vingt-cinq ans que ce discours est attendu des motards, mais toujours classé sans suite par l’Etat !

La FFMC s’inquiète également sur les moyens mis en œuvre pour ce projet qui nécessitera de grosses dépenses humaines, financières et en terme de temps, étant donné l’état général de nos infrastructures ! Il est effectivement grand temps que les causes réelles des accidents soient prises en compte ; telles que les routes laissées à l’abandon, la signalétique non adaptée, le réseau secondaire pitoyable, les constructions au rabais et la non prise en compte des usagers !

Cette proposition du ministre va donc dans le bon sens, mais…, il existe dans ce dossier un élément qui nous fait craindre le pire : la décentralisation ! Elle ne permettra certainement pas un suivi cohérent, juste et pragmatique des gros points noirs, qui, comme ce week-end laissent des familles entières dans la douleur ! Combien de morts encore pour que l’intelligence prenne le pas sur les économies ? La privatisation des routes ouvrira l’appétit des actionnaires peu regardants sur la sécurité des citoyens, et utilisant l’euro comme bouclier.

L’Action est à l’Etat. Quant aux propositions de la FFMC, certaines d’entre elles ont vingt ans et nos gouvernants les entendent chaque jour.