COMMUNIQUES FFMC NATIONALE

Communications intervéhicules : les motos aussi

Honda étend la communication de voiture entre voiture à celle entre tous les véhicules, en particulier à destination des motards.
Le développement d'une technologie permettant aux véhicules de communiquer entre eux, dans le but, notamment, d'éviter les collisions, tourne à plein régime. Les différents constructeurs ont d'ailleurs créé des associations afin de concevoir des systèmes compatibles entre eux.
Ainsi, Honda a récemment fait la démonstration du V2V également adapté aux motos. Cette aide à la conduite avertit les véhicules en approche par un échange continu de données de positionnement. Le système s'avère particulièrement utile quand les usagers de la route s'approchent d'un carrefour : il prévient les conducteurs que d'autres véhicules suivent une trajectoire de collision potentielle mais aussi de la présence d'un obstacle.

http://www.moniteurautomobile.be/article/telex/honda-v2v-11664.htm

Formation obligatoire pour la conduite d'une 125 cm3

Rappel de l'entrée en vigueur au 1er janvier 2009 d'une formation obligatoire pour la conduite d'une 125 cm3. La Sécurité routière rappelle l'entrée en vigueur au 1er janvier 2009 d'une formation obligatoire pour la conduite d'une 125cm³ par les nouveaux titulaires du permis B.
A partir du 1er janvier 2009, les titulaires du permis B depuis le 1er janvier 2007 souhaitant conduire une motocyclette légère (de 51 cm³ à 125 cm³) devront suivre une formation obligatoire de 3 heures. Les personnes qui ont obtenu leur permis B avant le 1er janvier 2007 ne sont pas concernées.
Auparavant, tout titulaire du permis B depuis plus de deux ans pouvait conduire une motocyclette légère d'une cylindrée de moins de 125 cm3. Un décret du 23 décembre 2006 instaure à partir du 1er janvier 2009, une formation obligatoire de 3 heures pour tout titulaire du permis B depuis le 1er janvier 2007 désirant conduire ce type de motocyclette, conformément à la décision du comité interministériel de la sécurité routière du 6 juillet 2006. Un arrêté du 27 novembre 2008 précise le contenu de cette formation, que chaque formateur pourra adapter aux besoins spécifiques de son élève.
A l'issue de la formation, le responsable de l'école de conduite délivre une attestation de formation à l'apprenti conducteur et en adresse un exemplaire au préfet. Celui-ci délivre alors un nouveau permis de conduire portant l'autorisation de conduire une motocyclette légère, valide uniquement sur le territoire français.
Cette formation de 3 heures sera dispensée dans une école de conduite ou une association agréée. Elle peut être suivie dans le mois précédent la date anniversaire des deux ans de permis B.
Tout conducteur concerné par cette mesure ne respectant pas cette règle sera passible d'une contravention de 4ème classe d'un montant de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur son permis de
conduire.
Les motocyclistes représentent aujourd'hui 1,1% du trafic, mais 10,1% des accidents corporels et 18% des personnes tuées sur les routes. L'instauration d'une formation pour ces nouveaux conducteurs de motocyclettes légères est donc essentielle pour lutter contre la sur-mortalité des utilisateurs de deux-roues motorisés

Journées Techniques et d'informations - Cussac 2008

A la demande générale et en attendant le compte rendu, vous trouverez à l'adresse suivante les présentations faites (ou prévues)  lors des JTI  http://ffmcsn.free.fr/jti2008/
- Le point d'avancement du groupe de travail sur les adhésions
- La présentation de Pierre van Elslande sur la recherche en sécurité routière appliquée au 2RM
- Le point d'étape sur Stop-Vol
ainsi que les présentation initialement prévues :
- celle de Denis Redon, Mr Moto National sur le réseau des Mr Moto et leur rôle
- celle de Hélène de Solère sur le groupe de travail sur les 2RM du CERTU ainsi que la "grille d'obstacles" (document au format word) découlant des travaux du groupe.
Les présentations seront également mises sur l'extranet du site FFMC.
Eric Thiollier

Propositions FFMC concernant la réforme du permis

Sollicité par la S/Direction de l'Education Routière de la DSCR, la FFMC a fait part d'un certain nombre de propositions dans le cadre de la réforme du permis de conduire.
Vous trouverez à ce sujet l'article en édito du site de la FFMC :
http://www.ffmc.asso.fr/spip.php?article1495

une victoire européenne

Le Comité européen de normalisation vient d’adopter une résolution sur la conception des rails de sécurité. À l’avenir, ils ne devraient plus être des guillotines à motards. Le fruit de plus de 10 ans de lutte de la FFMC et de la FEMA.

Moto et glissières de sécurité : une victoire européenne

UNE AVANCÉE SIGNIFICATIVE
 Le 13 février, les membres du CEN (Comité européen de normalisation) décidaient d’améliorer les normes des glissières de sécurité. Le but : prendre en compte les motards dans leur conception et réduire ainsi les risques de blessures et de décès.

 À Milan, vendredi dernier, les membres du comité technique du CEN sur les équipements de la route (TC 226) ont adopté la résolution 319.

 Nouvel objectif dans leur programme de travail : « (…) Développer une norme européenne qui réduise la sévérité des collisions d’un motocycliste avec une glissière de sécurité, en prenant en compte les normes nationales existantes et les possibilités des technologies disponibles. » 

Rail de "sécurité" : manif de 96

Suite de l'article >>>